Nous devons promouvoir la paix a tout prix!

par Pere Godefroid Mombula,
Directeur du CIC

(a l’occasion de l’ouverture de l’atelier de formation des formateurs du reseau Pax Christi des Grands Lacs, Kinshasa, 18-22 aout 2019)

Monsieur le coordinateur régional de Pax Christi International pour l’Afrique, et mesdames et messieurs les participants:

Il m’est un grand plaisir et un grand honneur de me mettre devant vous pour vous adresser ce petit mot de bienvenue. Je le fais d’abord en ma qualité du directeur du CIAM-Afrique, une des organisations partenaires de Pax Christi International. Ensuite, je me mets devant vous en ma qualité de membre du comité directeur de Pax Christi International. Pour exprimer mes sentiments je n’ai que des mots. Malheureusement, les mots ne traduisent pas toujours fidèlement tout ce qui est dans le cœur de l’homme. Puisque c’est l’instrument que la nature et la culture ont mis à notre portée, je l’utilise tout de même malgré son imperfection pour vous exprimer mes sentiments de fraternité et d’amitié à vous tous ici présents: sentez-vous chez vous!

Mesdames et messieurs les participants,

Nous sommes réunis ici dans le cadre d’un atelier de formation des formateurs du réseau Pax Christi des Grands Lacs dont les objectifs sont:

  1. Apprendre les méthodes d’actions non violentes, à être artisan de paix et à les appliquer aux problèmes auxquels on est confronté;
  2. Aider les candidats-formateurs à découvrir en eux cette force de vie intérieure, libératrice et transformatrice des injustices;
  3. Connaître le réseau Pax Christi des Grands Lacs, son projet et son exécution; concevoir des outils de gestion de ce projet;
  4. Entrepreneuriat des jeunes: création et gestion des AGR.

Mesdames et messieurs les participants,

Comme vous le savez peut être, Pax Christi International est une organisation catholique non gouvernementale pour la paix. Elle a été fondée en 1945 après la seconde guerre mondiale comme mouvement de réconciliation entre les français et les allemands. En effet, l’année prochaine en mai 2020, PCI fêtera ses 75 ans d’existence. Cependant, l’aspiration pour la paix est encore loin d’être réalisée. Des conflits persistent; pensez au cycle de violences et de guerres dans la Région des Grands Lacs.

Nous avons besoin désespérément de la paix: « Pax vobis » (Luc 24, 36). Ce sont les paroles de Jésus adressées à ses disciples après la résurrection. Ces paroles ont été utilisées par les pères de l’Eglise et continuent à être utilisées dans la liturgie catholique dans l’échange de paix. Le monde, loin d’avoir besoin de la nourriture d’abord, le monde et surtout la Région des Grands Lacs ont plus besoin de la paix. Si nous avons la paix, nous aurons la nourriture pour tout le monde.

Mesdames et messieurs les participants,

Permettez-moi de vous raconter une histoire qui me parait très suggestive. L’histoire est écrite par un certain Mr. Nassan:

“There is a huge statue of Christ holding a cross on the Andes, between the countries of the Argentine and Chile. The story of that statue is worth knowing. Once the Argentine and Chile were about to go to war with one another. They were quarreling over some land which each said belonged to them. So both countries started to prepare for war. Then on Easter Sunday, bishops in Argentine and Chile began to urge peace. They went round their countries crying out for peace in the name of Christ. The people did not want war and in the end they made their governments talk peace with one another, instead of war. … The big guns, instead of being used for fighting, were melted down and made into the great big bronze statue of Christ. It now stands on the mountains between the two countries.”

Mesdames et messieurs les participants,

Nous devons promouvoir la paix à tout prix. La paix n’est pas conquise par la force, elle est plutôt l’aboutissement d’une compréhension d’ensemble. Albert Einstein disait: « Peace cannot be kept by force. It can only be achieved by understanding ». C’est malheureux que notre monde et surtout la Région des Grands Lacs puissent sombrer dans une recrudescence de violences et de guerres pendant que la jeunesse est là, croisant les bras. En effet, la jeunesse est une période de la vie qui devrait plutôt nous donner l’opportunité d’accomplir quelque chose de neuf et de devenir un nouvel homme: « Rien n’est trop difficile pour la jeunesse », dit-on. Nous espérons que la paix est possible pourvu que la jeunesse s’y engage. Et le moyen pour y arriver c’est la non-violence. Mohandas Gandhi déclarait: « My religion is based on truth and non-violence. Truth is my God and non-violence is the means to reach Him ».

Que vive Pax Christi International! Que vive la paix dans la Région des Grands Lacs! J’ai dit et je vous remercie!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s