Refugee Stories: Du Congo aux tatamis, l’épopée de Christophe Mputu

The following article was written by Chris Mashini and published at MAGMA, which is a non-profit youth organisation supported and initiated in 2012 by the Pax Christi section BePax in Wallonie-Bruxelles. MAGMA is a team of journalists and volunteers. In their web magazine the articles reflect the rich diversity of youth in Belgium. The article is re-published below in French.

____________

Si selon certains, nous traversons une crise migratoire, n’oublions pas que les réfugiés ne sont pas juste des statistiques. Le parcours de Christophe Mputu nous a touchés. Parti du Congo à 16 ans, après de nombreuses difficultés, il a trouvé sa place en Belgique grâce à sa passion pour les arts martiaux. Maître en ju-jitsu, plusieurs fois champion de Belgique, il nous raconte une véritable success story.

Des débuts difficiles : un ordre de quitter le territoire

Christophe Mputu atterrit pour la première fois en Belgique en 2002. Directement, il entreprend les démarches pour introduire une demande d’asile. Il suit donc la procédure administrative classique : présentation à l’Office des Etrangers, inscription, puis par la suite, convocation et audition.

“Je suis venu en Belgique tout seul, sans mes parents, alors que  je ne connaissais personne.”

Comme il ne dispose d’aucune attache, il est placé en centre pour réfugiés. Après trois mois d’attente, il obtient finalement un titre de séjour provisoire (carte orange) qui lui donne accès aux soins de santé ainsi qu’à un revenu d’intégration sociale (CPAS). Mais la situation se complique quand il reçoit l’ordre de quitter le territoire. Son avocat le laisse tomber, en lui expliquant qu’il ne dispose pas d’éléments suffisants pour introduire un recours. Avec le peu de revenus qu’il a, il économise pour pouvoir se payer les services d’un autre avocat. Malheureusement, ce dernier lui donne la même réponse.

“On m’a expliqué que faute d’éléments suffisants pour pouvoir rester en Belgique, la seule solution qui me restait était de trouver une femme de nationalité belge et de lui faire un enfant.”

Cliquez ici pour lire toute l’histoire.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s